Raccourcis:

Accueil > Actualités > En 2018 : 100 % des produits frais issus du local dans les restaurants scolaires de nos collèges

  • Imprimer

En 2018 : 100 % des produits frais issus du local dans les restaurants scolaires de nos collèges

Ils sont éleveurs, producteurs, chefs de cuisine ou collégiens et ont accepté de prendre la pose pour vanter le programme « Du 47 dans nos assiettes ». L’œuf, la tomate, la pomme et le yaourt bio s'invitent sur les panneaux d’affichage du Conseil départemental durant trois semaines pour faire la promotion des circuits courts et faire connaître le nouveau site : www.du47dansnosassiettes.fr !

Miel

Kiwi

100 % des produits frais d’origine locale

Un résultat dû à la recherche constante de nouveaux producteurs et de filières de production locales, dont les produits ont été testés l’an dernier, et qui font, en 2018, l’objet de nouveaux lots dans le cadre du marché départemental.

De plus en plus de produits frais dans les collèges

Le marché de fournitures de denrées alimentaires 2018 passé par le groupement départemental d’achat est décomposé en 2 grandes familles :

  • le marché de l’épicerie, de la conserve et des produits surgelés estimé à un montant de 836 000 € (soit 30 % du marché).
  • le marché des produits frais estimé à 1 878 000 € (soit 70 % du marché).

L’évolution concernant l’utilisation de produits frais est considérable : elle est passée de 40 % en 2013 à 70 % en 2018.

Cette évolution résulte des actions mises en place concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les produits frais assurent une meilleure tenue à la cuisson, une adaptation des portions servies aux convives et une qualité gustative permettant un accroissement du taux de consommation.

Qui plus est, la mobilisation des cuisiniers, qui préfèrent bien évidemment travailler plus de produits frais et locaux, permet d’augmenter les volumes de commandes d’une année sur l’autre.

A titre d’exemple, l’évolution 2016 - 2017 pour les entreprises lot-et-garonnaise retenues dans le cadre du marché met en évidence la hausse des commandes :

Avec 70 % de produits frais, tous issus de l’agriculture locale, dont plus de 20 % proviennent de l’agriculture bio, les objectifs fixés par le Gouvernement en matioère de restauration collective sont déjà atteints en Lot-et-Garonne, avec deux ans d’avance !

Des entreprises, producteurs et éleveurs nouveaux dans le marché 2018

La truite d’eau douce, l’œuf label, la viande de porc en production lot-et-garonnaise exclusivement, la pomme de terre, le miel, la farine bio et différents fruits et légumes bio font leur entrée dans le marché 2018. Par l’introduction de critères objectifs sur la qualité et les modes de production, l’appel d’offres 2018 a donné la possibilité aux structures locales (départementales ou régionales) d’être retenues. Ainsi, la création de 8 nouveaux lots a permis l’entrée des structures suivantes :

  • Viande de porc : Entreprise Marassé à Layrac (avec des éleveurs lot-et-garonnais).
  • Truite d’eau douce : Pisciculture du Ciron à Allons.
  • Pomme de terre 4e gamme : Légumerie du Sud-Ouest à Villefranche-du-Queyran.
  • Œuf label : L’Œuf Gascon à Damazan.
  • Miel : Cyril Gotte à Foulayronnes.
  • Kiwi Bio : EARL Philippe Martin à Fauillet.
  • Fruits et Légumes bio : Manger bio Sud-Ouest à Port-Sainte-Marie.
  • Farine bio : Earl de Nicoy à Pujols, Alliance Bio à Boé et SARL Le Chaudron magique à Brugnac.


  • Liste des fournisseurs retenus pour les marchés publics de denrées alimentaires 2018